Bien différencier le détecteur de fumée du détecteur de monoxyde de carbone

Les détecteurs font partie des ces appareils domotiques utiles pour être prévenus à temps de certains incidents propres à mettre la vie de l’utilisateur en danger. Ils montrent particulièrement leur utilité dans le cadre de dangers difficiles à détecter ou encore lorsqu’il s’agit d’équiper une maison occupée par des personnes dont la vigilance n’est pas toujours au rendez-vous.

Nous allons parler aujourd’hui de deux détecteurs qui se confondent souvent dans la conception du non initié, le détecteur de fumée et le détecteur de monoxyde de carbone.

 

Le détecteur de fumée

Officiellement appelé détecteur avertisseur autonome de fumée ou DAAF, le détecteur de fumée est un équipement utile pour se prémunir des incendies. On le place généralement dans toutes les pièces qui composent la maison ou celles qui présentent le plus de risque de départ de feu.

Bien choisi, il a vocation à durer une bonne décennie. La loi oblige les nouvelles constructions à s’en équiper et à opter pour le modèle électrique avec si possible un mode de fonctionnement de secours par pile.

Dans tous les cas, il faut savoir que le détecteur de fumée n’a pas vocation à détecter le monoxyde de carbone, rôle joué par un type tout à fait différent de détecteur.

Le détecteur de monoxyde de carbone

Si le détecteur de fumée se conçoit le plus souvent au moyen d’un faisceau lumineux qui fonctionne en parallèle avec un capteur photoélectrique, le détecteur de monoxyde de carbone s’équipe d’un circuit capable d’analyser l’air ambiant. Une alarme va alors sonner dès lors que le niveau de monoxyde de carbone détecté dans l’air atteint un certain seuil.

Bien que ce détecteur ne soit pas encore obligatoire, son utilité est réelle étant donné qu’une intoxication au monoxyde de carbone peut être fatale. Le danger est d’autant plus important qu’il s’agit d’un gaz à la fois incolore et inodore.

Il convient aussi de signaler que ce détecteur est capable de détecter en même temps les débuts d’incendie et l’émanation importante d’autres gaz en plus du monoxyde de carbone.

Pour conclure, on dira que le détecteur de fumée alerte les occupants d’une maison en cas d’incendie alors que le détecteur de monoxyde de carbone prévient dans les cas où un appareil domestique refoulerait du monoxyde de carbone.

Pour l’installation, le détecteur de fumée doit être placé à proximité des chambres alors que le détecteur de monoxyde de carbone a plutôt sa place aux côtés des appareils qui équipent la maison.